IEF Notre premier contrôle pédagogique

École de la vie VS École de la conformité :

Bilan de notre 1er contrôle pédagogique en IEF

Les enfants qui sont instruits en famille font l’objet d’un contrôle annuel de l’inspecteur académique, pour vérifier la réalité de l’instruction dispensée, les acquisitions de l’enfant et sa progression. Pour avoir toutes les infos, c’est par ici.

Le lieu du contrôle

Pour notre 1er contrôle nous avons été convoqués dans une école primaire. Le contrôle peut avoir lieu « notamment au domicile des parents » selon la circulaire N°2017-056. Zoé nous a dit que cela l’aurait rassurée d’être dans son environnement familier. Je pense également que dans notre cas, cela aurait été bénéfique, afin de présenter notre lieu de vie et notre façon de procéder au quotidien (supports, jeux etc.)

Voici en quelques mots l’environnement et l’ambiance dans lesquels nous étions plongés : nous arrivons dans une école (que nous ne connaissions pas), évidemment fermée par des grilles immenses. Nous pénétrons dans l’enceinte de l’école. Zoé nous dit que cela lui rappelle une prison… Dans le hall d’entrée, plusieurs familles en IEF attendent déjà à notre arrivée.

Nous patientons afin de pouvoir rencontrer l’inspectrice. Pendant ce temps, la récréation sonne et des enfants impatients de pouvoir se défouler sortent des classes. Une institutrice interpelle en criant 3 élèves, car elles se sont rendues chez le directeur sans avoir demandé l’autorisation d’aller lui parler ! Elles seront punies et resteront assises sur un banc durant toute la récréation (punies pour un comportement qui ne correspondait pas aux attentes d’un adulte). Nous observons ce triste manège pendant plusieurs minutes avant que la sonnerie ne retentisse et ne rappelle tout ce petit monde à l’intérieur.

Premiers constats : en voyant l’énergie de Zoé, je m’aperçois à nouveau que la discipline et le rythme imposés par l’École ne répondent pas aux besoins de l’enfant. Par ailleurs, Zoé fait preuve d’une telle spontanéité face aux adultes et n’a pas peur de poser des questions, ni d’entamer le dialogue. Dans cette école, nous avons (encore) remarqué à quel point cette spontanéité n’a pas sa place, au nom du respect et de la supériorité de l’adulte. Où sont la bienveillance et l’empathie nécessaires au bon développement cérébral des enfants ?…

Zoé et Christophe décident de jouer dans la cour de récréation en attendant notre contrôle. Une cour entièrement bétonnée sans la moindre petite parcelle d’herbe, avec heureusement quelques arbres… enfermés dans le bitume. Ils cherchent en vain un petit caillou pour jouer à la marelle. Là encore ils ne trouvent rien. Une institutrice leur demande ce qu’ils cherchent : juste un caillou pour pouvoir jouer. Il faudra se contenter d’un tout petit caillou car, vous comprenez, pour des raisons de sécurité, il faut que la cour soit propre et « vide ». Christophe lui demande : comment les enfants peuvent-ils jouer et s’épanouir dans cet environnement aseptisé, sans pouvoir grimper aux arbres ou s’amuser dans l’herbe ? La réponse de l’institutrice est assez éloquente : « Mais monsieur, vous venez d’où ? de Nouméa ou quoi ?! » No comment.

L’entretien avec l’inspectrice

Ce sera SANS l’enfant, uniquement le ou les parents sont invités. C’est le conseiller pédagogique qui prendra en charge l’enfant pour le contrôle… Dommage que l’inspectrice ne discute pas directement avec l’enfant, ne serait-ce que quelques minutes.

Je me rends donc à l’entretien, pendant que Christophe reste avec Zoé.

L’entretien se déroule sans problème. L’inspectrice est avenante, et me pose les questions auxquelles j’avais déjà répondu dans son questionnaire envoyé avant le contrôle (à retrouver ici). Surprise : elle n’a pas pris connaissance du questionnaire complété. Dommage car son courrier stipulait bien que ce questionnaire servirait à préparer ce RDV… Je lui remets également le compte-rendu que j’ai préparé ainsi que la grille des compétences complétée. Elle n’en prend pas non plus connaissance, en m’expliquant qu’elle verrait directement avec son conseiller pédagogique le résultat des exercices proposés à Zoé. J’explique à nouveau notre pédagogie (apprentissages informels et autonomes, sans évaluation, sans notes). Elle m’écoute, me rassure en m’expliquant que les exercices demandés sont très « faciles » et adaptés aux enfants en IEF.

Pour autant, il est bien question d’un niveau à enseigner à l’enfant. Bien que la circulaire stipule qu’il ne faut pas comparer l’enfant contrôlé à un enfant du même âge scolarisé, nous découvrirons qu’il n’en est rien lors des exercices demandés à notre enfant.

L’entretien se termine, sans avoir pu montrer tous les supports et travaux que j’avais emportés pour ce RDV.

Les exercices à réaliser par l’enfant

Après 1 heure d’attente, c’est enfin au tour de Zoé. La conseillère pédagogique vient la chercher pour la conduire dans une autre pièce à laquelle les parents n’ont pas accès. Ce n’est vraiment pas de chance, car une maman nous explique que chaque année les parents sont invités et peuvent assister leur enfant. Cette année ce n’est pas le cas… Zoé est courageuse, elle a emporté son grand doudou (la plus grande de toutes ses peluches) pour lui tenir compagnie 😊

Nous patientons et après 1h30 d’exercices, la conseillère pédagogique revient avec Zoé. Elle nous montre les exercices et nous explique très brièvement son constat (SANS avoir pu aborder avec elle notre projet pédagogique et les travaux réalisés en IEF) :

  • Zoé a une imagination débordante MAIS elle n’écrit pas assez
  • Zoé a pu réaliser certains calculs demandés MAIS ce n’est pas suffisant (elle ne connait pas ses tables de multiplications)
  • Zoé a écrit des phrases MAIS elle ne maîtrise pas assez la grammaire, ni l’orthographe de certains mots (qui selon la conseillère doivent être maîtrisés en fin de CE1)
  • Il faut penser à parler des valeurs de la République à Zoé (elle n’a pas su répondre aux questions à priori) et surtout penser à la sociabilisation !

Nous n’avons pas eu droit de réponse car la conseillère était attendue par l’inspectrice (il était midi et toute l’équipe était déjà très en retard…). Je lui ai juste demandé si elle pensait que « c’était bon pour Zoé » (sous-entendu si nous pourrions être tranquilles après ce contrôle). A priori c’est oui, mais nous verrons le rapport qui nous sera envoyé.

Là encore la circulaire n’est pas tout à fait respectée puisqu’elle prévoit un entretien avec les parents et l’enfant, durant lequel l’enfant peut montrer ses travaux. Concernant les exercices demandés lors du contrôle, « il convient de veiller à ce que les exercices et leur durée soient adaptés à l’âge de l’enfant et son état de santé ». Tout est donc question d’interprétation de cette circulaire. Zoé a eu des exercices « standardisés » niveau CE2, et non des exercices individualisés correspondant à notre pédagogie.

Je suis toujours ouverte à toute critique constructive, chaque conseil étant le bienvenu car on peut toujours s’améliorer, mais dans ce cas de figure j’étais déçue de cet « échange », ou plutôt monologue de la conseillère pédagogique qui est totalement passée à côté de notre projet pédagogique (et qui n’en a pas pris connaissance tout simplement). Je suis néanmoins restée souriante lors de tous mes échanges avec les personnes en charge de ce contrôle, comprenant qu’elles sont formées (formatées?) par l’Éducation Nationale, et ne peuvent (veulent?) agir différemment, persuadées d’être dans le Vrai.

Notre conclusion

Comme un sentiment d’inachevé… Néanmoins nous retenons surtout que Zoé a une imagination débordante. Elle est créative et nous souhaitons à tout prix qu’elle conserve cette imagination et cette spontanéité au quotidien !

Les tables de multiplication ne sont pas toutes sues, mais elle les apprendra lorsque cela fera sens pour elle. Par ailleurs, la maman d’une enfant scolarisée en CE2 (dans l’école de notre commune) m’a confirmée que sa fille apprenait actuellement la table de 2… on est encore loin de la maîtrise de toutes les tables dans cette classe. A chacun son rythme 🙂

Il faut maîtriser l’orthographe de tous les mots invariables en fin de CE1. Anecdote comique : Zoé était scolarisée en CE1 et pourtant elle ne connait pas tous les mots invariables. Alors, échec de l’Institution, de la méthode ou de l’élève ?…

Les valeurs citoyennes sont maîtrisées et appliquées par Zoé au quotidien : nous allons régulièrement à la Croix Rouge pour y déposer nos dons et collectes, Zoé et sa sœur viennent en aide à des personnes âgées dans notre village en promenant leurs chiens, elles aident à la maison et dans l’entourage etc.

Enfin la fameuse et inquiétante « sociabilisation » des enfants en IEF : à notre sens, Zoé est l’exemple même d’une personne intégrée dans la société. Elle n’a pas peur des adultes, ni des grands. D’ailleurs elle a regagné en confiance en elle depuis que nous sommes en IEF ! C’est encore une victoire. Elle va aussi naturellement vers les petits. Elle se questionne sur le monde et sur ce qui l’entoure. Donc tout va bien : nous n’avons pas « oublié de sociabiliser notre enfant », cette phrase étant un non-sens absolu (l’humain est un être éminemment social) 😊

Je conclurai ce récit avec les mots de Bernard Collot : « La complexité de la vie ne s’enseigne pas, elle se vit » ! Tout est dit.

12 thoughts on “IEF Notre premier contrôle pédagogique

  1. Mais pourquoi ne pas, avec le sourire mais fermement, faire respecter la circulaire ? Que vous connaissez apparemment.

    Et plus largement la loi : il est strictement interdit de séparer un enfant de son parent sans le consentement de celui-ci. Il n’y a pas « de nouvelles règles cette annee », la loi n’a pas changé, vous ne donnez pas votre consentement et donc vous allez avec elle, point.

    Du coup vous pouvez faire remarquer a la conseillere pedagogique qu’elle ne respecte pas vos méthodes (comment le pourrait elle puisqu’elle n’a pas assisté a l’entretien ?), et qu’elle n’est pas sensé evaluer un niveau mais la realité de l’instruction.

    Et s’agissant d’un premier controle prendre un jalon de niveau pour l’année suivante.
    Toutes les critiques énoncées ne peuvent etre, pour un premier controle d’un enfant préalablement scolarisé, que des critiques de l’institution qui l’a préalablement instruite… et donc a toute critique on peut valablement répondre avec le sourire « Je suis bien d’accord avec vous, c’est bien pour ca qu’on la descolarisée, elle accumulait trop de lacunes a l’ecole » et les regarder s’etrangler 😉

    1. Merci pour votre commentaire Léo! Je suis bien d’accord avec vous. C’était une première pour nous et Zoé a très bien géré, c’est pourquoi nous ne sommes pas intervenus d’avantage. Il est évident que si la situation avait été différente pour notre fille, nous serions intervenus.
      Notre aventure ne se résume pas à ce contrôle, heureusement et nous poursuivons avec joie (comme le dit Zoé) notre cheminement 🙂

  2. Bonjour,
    à la fin de votre dossier pédagogique, vous devriez apposer la mention « dossier de x pages, remis en mains propres le ../../…., et demander leur signature ». et insister pour qu’ils le lisent, au moins pour le parcourir ensemble.
    par ailleurs, vous n’avez pas à être séparés de votre enfant. vous pouvez invoquer l’article 9 de la CIDE (convention internationale des droits de l’enfant).

    1. Merci pour votre commentaire et vos conseils Laurence! Nous le saurons pour une prochaine fois. J’ai convenu avec l’inspectrice de lui envoyer mon compte-rendu et mon tableau par mail, afin de les joindre à son rapport. Son secrétariat a accusé réception de mes documents. Maintenant nous attendons le rapport de l’inspectrice 🙂

  3. Le premier contrôle est très stressant, autant pour les parents que pour les enfants. Je comprends ta déception, j’aurai eu beaucoup de mal avec le fait que ma fille ait été contrôlée sans votre présence, elle est encore petite et en plus pour une première fois cela me paraît bien rude. Et le manque d’intérêt pour son travail, ses intérêts à elle est aussi bien triste. L’année dernière pour notre second contrôle, ma fille avait apporté un travail qu’elle avait fait spontanément sur le système solaire, un cahier super bien fait et avec beaucoup d’attention, ma fille était assez fière mais ils l’ont à peine ouvert ce cahier…malgré tout ils ont été très gentils mais on sent qu’ils suivent juste les consignes et que ce qui sort du cadre ne les intéresse pas.
    Je viens du coup de m’apercevoir que mon ainée et Zoé ont le même âge. Nous attendons encore la convocation pour cette année de notre côté. Vous pouvez souffler de votre côté 🙂

    1. Merci beaucoup Claire! Je te souhaite tout le meilleur pour votre futur contrôle 🙂 tu as raison, les personnes chargées du contrôle sont bien gentilles mais elles restent dans ce cadre, et ne s’intéressent pas à autre chose.
      Bon courage et bonne continuation à toi et ta fille!

  4. Bonjour Nadine,
    Merci pour ce compte-rendu !
    Trois enfants punies de récréation pour avoir osé prendre la parole : les contradictions me sidèrent toujours autant… Autonomie et initiative sont pourtant encouragées dans le socle…
    Quant au fait de vous obliger à laisser votre enfant seule, aucun texte ne vous y oblige (extrait du fichier « Contrôle pédagogique » que je me mets à disposition ;)) :  » « Article 9 1. Les États parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré, à moins que les autorités compétentes ne décident, sous réserve de révision judiciaire et conformément aux lois et procédures applicables, que cette séparation est nécessaire dans intérêt supérieur de l’enfant. » (Convention internationale des droits de l’enfant) »- Au passage, j’ai vu que vous citiez mes modèles de grilles (cycle 2, le site Ailes pour apprendre est amené à disparaitre, n’hésitez pas à indiquer le lien direct : http://lenviedapprendre.kneo.me/shop/category/5403

    Une fois encore quelques oublis manifestes que seuls les objectifs de la fin du cycle 2 (donc CE2) sont visés…

    J’adore votre conclusion : oui votre fille a une imagination débordante et c’est tant mieux 😉

    Bravo à vous !

    1. Merci pour votre commentaire Isa 🙂 et pour les références que je conserve précieusement.
      J’ai mis à jour le lien vers vos supports qui m’ont été très utiles.
      Bonne continuation à vous et merci encore pour vos encouragements!

  5. 1h30 d’exercices!!! Et si peu d’intérêt Pour votre démarche…Je me demande vraiment à quoi servent les contrôles! A voir le niveau de l’enfant? Parce qu’à l’école Tous les enfants suivent parfaitement et comprennent tout?! Et les valeurs de la République?! C’est une blague?!! Le pire, c’est qu’on n’en demande pas autant aux enfants scolarisés, de même pour la socialisation. Combien d’enfants s’isolent, se renferment, ont du mal à suivre et personne ne remarque rien…
    J’appréhende les contrôles, ça me fait vraiment peur tout ça…

    1. Bonjour Coralie, avant tout il ne faut pas vous mettre la pression ou stresser outre mesure pour le contrôle. Cela ne reste qu’une image à l’instant T et ne reflète en aucun cas tout votre parcours en IEF. Une maman me disait que ce contrôle n’était vraiment pas grave, car il permet d’être « tranquille » 364 jours par an 🙂 c’est aussi une bonne philosophie je trouve.
      Bonne continuation à vous et merci encore de m’avoir lue!

Répondre à Leo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *