Les Intelligences Multiples

Cette théorie a été développée par Howard GARDNER (psychologue américain) en 1983. D’après ce-dernier nous n’avons pas une intelligence globale, mais nous développons 8 types d’intelligences. Pour lui la seule raison d’être de l’école devrait être le développement de toutes ces formes d’intelligences.

Quelles sont les Intelligences Multiples ?

Lintelligence musicale se caractérise par la sensibilité à la musique et aux rythmes. Bien que l’on puisse s’en passer pour communiquer, elle reste centrale dans l’expérience humaine. La musique transmet des émotions, et capte des sentiments.

L’intelligence kinesthésique est l’aptitude à utiliser son corps pour reproduire ou effectuer des gestes (danse, sport, travaux manuels etc).

L‘intelligence logico-mathématique est une capacité non verbale de résoudre des problèmes logiques. L’une de ses caractéristiques est de ne pouvoir accepter aucun fait sans l’avoir démontré. Ce raisonnement est utilisé comme base pour les tests de QI. C’est cette forme d’intelligence que Jean PIAGET1 a décrite comme étant « l’intelligence ».

L’intelligence verbale / linguistique permet entre autres de convaincre, animer, transmettre une information, fournir des explications. Elle se traduit également par des facilités de compréhension des règles grammaticales. Cette forme d’intelligence serait la plus largement partagée par l’espèce humaine et la plus étudiée.

L’intelligence visuelle / spatiale se traduit par la capacité visuelle et mentale de percevoir le monde de façon précise (3 dimensions) et de créer des images mentales.

L’intelligence interpersonnelle est une capacité d’ordre social à entrer en contact avec les autres, ainsi que de coopérer et les comprendre, de distinguer leurs caractères, humeurs et intentions.

L’intelligence intrapersonnelle c’est se comprendre soi-même et avoir une idée précise de sa propre vie émotive.

L’intelligence émotionnelle (IE) est un concept proposé en 1990 par les psychologues Peter Salovey et John Mayer, qui réfère à la capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes. Elle est proche du concept d’intelligence sociale.2

Howard GARDNER a ajouté une 8ème intelligence depuis le début de ses travaux : l’intelligence naturaliste. Elle se traduit par la capacité d’établir des classifications dans la nature (sous ses formes minérales,végétales et animales).

Retrouvez plus d’informations sur le site www.mieux-apprendre.com !

Sources : Intelligences multiples www.mieux-apprendre.com, Revue de pédagogie N°122 (1998) sur www.persee.fr
1Jean PIAGET ( biologiste, psychologue, logicien et épistémologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement et en épistémologie à travers ce qu’il a appelé l’épistémologie génétique) WIKIPEDIA
2 intelligence émotionnelle WIKIPEDIA

4 thoughts on “Les Intelligences Multiples

  1. Intelligence naturaliste : ne voir la nature que sous forme de classifications m’attriste.
    Et la capacité a se relier a la nature, aux animaux aux plantes aux minéraux a Gaia, non pour les classifier mais pour communi(qu)er avec elles, intelligence présente chez certains chasseurs, certains agriculteurs (notamment bio), bcp de vétérinaires, de militants écolos, intelligence a la base du veganisme et de l’anti-specisme… ou rentre-t-elle ?

    1. Merci pour votre commentaire. Effectivement, l’intelligence naturaliste se caractérise, à mon sens, par le fait d’aimer la faune et la flore. Donc on parle dans un premier temps de la capacité à classifier, discriminer, reconnaître et utiliser ses connaissances sur l’environnement naturel, sur les animaux, sur les végétaux ou sur les minéraux. Par extension, il s’agit aussi d’aimer prendre soin des animaux, de la nature, de créer un lien particulier avec les espèces animales, végétales et minérales 🙂

  2. Sujet déjà pas mal exploité ici et là un peu partout ces intelligences multiples. Pour moi, elles sont illimitées mais je vais m’en tenir aux remarques sur celles abordées dans l’article.
    Déjà je rejoins Leo et ce que Nadine lui a répondu concernant l’intelligence naturelle. Elle va en effet en lien avec la communication, autant intra qu’inter personnelle d’ailleurs… Je pourrai développer si jamais pour être clair.
    Or dans toute interaction, avec soi même comme avec les autres, il ya une part de création, qui se joue dans l’émotion, mais aussi bien l’intention, la logique qui structure, la musicalité qui permet l’harmonie, la perception (vision spatio-temporelle mais pas seulement) avec discernement [ qui n’est que très peu élaboré, alors qu’essentiel, dans cette approche en tant que tel, à mon sens ] pour être clair sur ce qui que chacun est et dans ses choix, puis le kinesthesique traduisant dans la matière du corps tout cela en quelque sorte (pour faire simple).
    Dans le fond, je veux dire avec tout cela, que je vois bien ce qui peut tiquer mais autant se le dire et le partager : il n’y a pas que 3 dimensions, elles sont elles aussi multiples (à minima 7, c’est déjà un bon début d’intégrer ces 1eres là, puis 12 et même 24 quand on avance), toutes inter-reliées autant en chaque être qu’avec ce qu’il expérimente sur son chemin de vie… Et enregistre dans sa mémoire (qui n’est pas que mentale). De même et cela fait partie du lot, nous avons tous bien plus que 5 sens… N’étant pas seulement ce corps de matière mais aussi pure conscience et présence.
    En somme, il y a tant à développer pour continuer d’évoluer avec tout ce qui vit comme énergie créative !

    1. Je vous remercie pour ces précisions! Le sujet des Intelligences Multiples a été abordé sur le blog pour donner un autre regard sur ce qu’on appelle « l’intelligence », surtout vis à vis des attendus qu’a l’école (et qui ne traite qu’une seule forme d’intelligence). La théorie de H. GARDNER étant très connue, je n’ai traité que les grandes lignes. Les sources citées ainsi que les nombreux articles et livres sur cette théorie permettent d’approfondir le sujet.
      Je vous rejoins sur le fait que toutes les intelligences sont liées, connectées, et qu’il est difficile, voire impossible de catégoriser chacune d’entre elles. Chacun d’entre nous est un système complexe, qui évolue lui-même dans divers systèmes. Nous nous construisons ainsi. On est donc dans une approche systémique. Celle-ci démontre bien que nous avons été construits par notre environnement (les autres) et nous contribuons à construire l’autre. Tout est relié!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *