Le sentier littoral : à la découverte de la côte catalane

Le Sud de la France, cela fait rêver? Et bien je vous confirme que nous adorons notre région d’adoption. Originaire de l’Est de la France, nous avons tout quitté il y a 8 ans pour vivre une nouvelle vie sous le soleil catalan. Cette région est tout simplement sublime, entre mer et montage, on ne se lasse pas de ces paysages merveilleux. Nous n’avons jamais regretté notre choix, face à l’accueil et la gentillesse des Catalans. De nouvelles rencontres, de nouveaux amis qui nous font découvrir ce département sublime (ils se reconnaîtront 🙂 ), le soleil, la mer et la montage… que demander de plus?

Aujourd’hui nous vous parlons du sentier littoral à découvrir absolument si vous êtes de passage dans les Pyrénées-Orientales (ou si vous avez la chance d’y habiter bien-sûr).

Entre le Racou (commune d’Argelès-sur-Mer), Collioure et Port-Vendres, de criques préservées en villes fortifiées, le sentier littoral mène à la découverte de la côte Vermeille.
Que vous soyez de vrais randonneurs ou que vous ayez simplement envie de faire une promenade en famille, cette activité est faite pour vous! Cette randonnée de 10 km vous mènera d’Argelès-sur-Mer à Port-Vendres. Vous pouvez néanmoins faire demi-tour à tout moment pour en faire une promenade bien plus courte (c’est ce que nous avons fait hier). A Port-Vendres vous avez la possibilité de regagner Argelès-sur-Mer avec le bus à 1€.
Un peu d’Histoire

Compte tenu de sa position stratégique, au pied des Albères, Argelès a bénéficié dès le Moyen Âge d’un statut particulier. Ici, point de petits seigneurs. Jusqu’à la Révolution, les différentes dynasties qui ont régné sur le territoire (comtes-rois de Barcelone, rois de Majorque, d’Espagne, puis de France) ont toutes choisi d’exercer directement leur autorité sur la ville. D’où son titre de « cité royale ». À l’époque, le principal intérêt d’Argelès était dû à son rôle de verrou sur un axe commercial important. Le front de mer était encore un marécage. La station balnéaire ne sortira de terre qu’à partir de 1860, suite à la plantation du bois des Pins, qui a permis d’assainir le littoral.

Vous trouverez toutes les informations ici : LE-SENTIER-LITTORAL et sur les sites : http://www.argeles-sur-mer.com et www.tourisme-pyreneesorientales.com.

Voici un aperçu de notre journée d’hier. Au programme : jeux sur la plage, quelques prises d’Aïkido entre Christophe et Zoé, pendant que nous avons joué au « morpion » avec Cathy sur un galet customisé pour l’occasion, fabrication d’un mini radeau, jet de galets sur l’eau, instants de détente et paysages à couper le souffle 🙂

(Plus d’images dans une des prochaines vidéos de Cathy)
Alors, quand venez-vous découvrir le sentier littoral? 🙂

Tuto bonhomme de neige

Nous affectionnons tout particulièrement la période de Noël : les préparatifs, les senteurs des bougies et cette belle ambiance qui s’installe chez nous. Nous commençons ainsi à réaliser quelques éléments de décoration nous-mêmes : par exemple couronne de l’avent (réalisée par maman), boules de Noël (crées par Zoé) ou bonhommes de neige (réalisation familiale, idée trouvée par papa!).

Voici un petit tuto pour la réalisation (très facile) de bonhommes de neige.

Les avantages : 1. cela ne nécessite que peu de matériel : chaussettes, riz (non cuit), ficelle ou laine, épingles, en option : ruban, petites décorations / gommettes à coller et colle forte (pour consolider la tenue des épingles) 2. activité à réaliser avec un public de tout âge, petits et grands peuvent s’amuser !

1. Couper la chaussette : vous aurez ainsi le corps du bonhomme (partie longue) et son chapeau (partie courte ici environ 9 à 10 cm).

2. Retourner la chaussette et faire un nœud avec la laine ou la ficelle.

3. La remettre à l’endroit et verser du riz à l’intérieur. Nous mettons environ 500g par bonhomme.

4. Tasser légèrement le tout. Refermer le bonhomme à l’aide d’un nœud. Ne pas hésiter à en faire plusieurs pour être sûr que cela tienne 🙂 Couper le surplus de la chaussette.

5. Former la tête et passer la ficelle et/ou le ruban autour du cou. Bien serrer afin que le bonhomme garde sa forme.

6. Former son chapeau (avec le morceau de chaussette coupé préalablement), et le placer sur la tête.

7. Mettre 3 épingles sur la tête et éventuellement en ajouter sur le corps du bonhomme. Pour l’écharpe, vous pouvez utiliser des morceaux de chaussettes (blanches ou de couleurs) ou du ruban.

Votre bonhomme est terminé ! En jaune, je vous présente la réalisation de Zoé 🙂

Pour vous donner des idées, voici quelques unes de nos créations :

N’hésitez pas à partager les photos de vos réalisations sur nos comptes Facebook et Instagram. Nous avons hâte de voir la famille bonhommes de neige s’agrandir 🙂

Bons préparatifs de Noël à vous !

Le coup de cœur de Zoé #2

Nous avions déjà abordé les émotions des enfants précédemment dans nos articles : Comprendre nos enfants partie 1 et partie 2, en se plaçant du point de vue de l’adulte (parent, éducateur…).

Dans cet article, c’est différent! Zoé nous fait découvrir son coup de cœur pour un livre qui parle des émotions et qui s’adresse aux enfants. Il s’agit de la Collection Gaston la licorne, Mes émotions aux Éditions Hachette Enfants.

 

Présentation de l’éditeur

Un recueil de 8 émotions (dont 3 inédites) de Gaston, la licorne dont la crinière change de couleur selon ses émotions. Aurélie Chien Chow Chine, sophrologue, prend la parole pour expliquer les émotions et apporter des solutions (exercices de sophrologie).

Une roue des émotions est fournie avec l’ouvrage pour aider l’enfant à exprimer les émotions qu’il ressent.

Un très beau livre, qui explique avec des mots simples et compréhensibles les émotions, pour aider l’enfant à les nommer et les gérer. Toute la famille s’y retrouve : parents comme enfants 🙂 Le personnage, Gaston la licorne, est très attachant.
La météo du cœur
Les émotions à retrouver dans le livre : Je suis en colère, triste, joyeux, j’ai peur, je m’en veux, je suis timide, jaloux ainsi que tout fou-fou.
Validé et approuvé par Zoé : il y a quelques jours, lorsqu’elle était en colère, elle s’est retirée dans sa chambre pour relire son livre et a fait les exercices de respiration conseillés pour gérer cette colère du moment. Elle est ensuite revenue vers moi en m’expliquant comment faire pour gérer ce stress, cette tension. J’ai trouvé sa démarche géniale. Elle l’a fait en toute autonomie. Pouvoir nommer et gérer ses émotions est à mon sens un apprentissage essentiel !
A découvrir aussi la version différente : une émotion décrite par livre. Par exemple :

Le coup de cœur de Zoé #1

Voici le livre découvert par Zoé dans notre médiathèque et qui lui a énormément plu ! Il s’agit de Visages du monde de Tamara Garcevic, Éditions Amaterra.

Présentation de l’éditeur : Un livre documentaire pour découvrir 50 ethnies du monde, et la richesse de leur diversité culturelle.

Le livre explique ce qu’est une ethnie et les spécificités de chacune d’entre elles. Il décrit 50 ethnies de 5 continents, à découvrir sur les cartes :

C’est un très bel ouvrage qui fait voyager petits et grands. Il permet d’expliquer de manière simple et efficace les différentes cultures sur notre planète. Nous avons pu aborder la géographie, les mathématiques (lecture de nombres), la lecture bien-sûr, ainsi que la richesse culturelle à travers le monde.

Validé et approuvé par Zoé ! Nous le recommandons sans hésiter 🙂

Visite de Montauban

Nous avons profité d’une conférence de Thierry Pardo organisée à Montauban (voir notre article) pour visiter cette ville que nous ne connaissions pas.

Le but était d’en faire un projet pédagogique avec Cathy et Zoé et de leur permettre de découvrir par elles-mêmes ce que nous pourrions faire sur place. Cathy a en parallèle réalisé une vidéo pour sa chaîne YouTube, à retrouver en fin d’article.

Comment avons-nous procédé ?

Nous avons fait des recherches sur internet (entre autres office du tourisme) pour connaître les lieux à visiter. Le choix de Zoé s’est porté sur le muséum d’histoires naturelles, et celui de Cathy sur la cathédrale de Montauban et le Jardins des plantes. Elle a également recherché le temps de route, l’itinéraire et les possibilités de stationnement sur place pour organiser notre journée. A l’aide d’un plan de la ville imprimé par Zoé, nous avons fait des annotations pour déterminer le parcours prévu.

Bilan : journée réussie pour les visites, mais surtout pour le bonheur de partager ces instants en famille 🙂

Pour tous les détails, découvrez la vidéo de Cathy !

A la découverte d’une forteresse !

Au printemps nous avons visité la forteresse de Salses-le-Château à l’occasion des « Historiades » (journées historiques avec animations et spectacles au sein de ce site).

Un peu d’Histoire

CONNAÎTRE LA FORTERESSE DE SALSES

Un verrou entre la Catalogne et la France. Construit à la fin du XVe siècle par Francisco Ramiro Lopez, grand architecte espagnol à l’emplacement de sources fort utiles en cas de siège, l’édifice garde l’ancienne frontière. Assiégée, prise et reprise en 1503, 1639, 1640, la place est définitivement conquise par les Français en 1642. Le traité des Pyrénées de 1659 redessine les territoires : moins stratégique, la forteresse perd alors de son importance. À partir de 1691, elle est partiellement restaurée par Vauban.*

Déroulement de notre visite

Nous avons voulu laisser les enfants libres lors de cette visite, afin de leur permettre de découvrir le site par eux-mêmes. Zoé (7 ans), pour l’occasion vêtue de sa robe et couronne de princesse (« maman, on va voir un château, il faut bien que je sois la princesse, c’est logique ! »), accompagnée de son cousin (5 ans) ont ainsi parcouru l’ensemble des pièces ouvertes à la visite.

Nous les avons suivis au gré de leurs envies et avons donné des explications si nécessaire lorsque nous y étions invités. N’oublions pas qu’un enseignement non sollicité ne génère pas un apprentissage, au contraire cela peut produire un obstacle à l’apprentissage car imposé à son interlocuteur (notion à voir notamment dans cet article)

Autres découvertes : des rapaces présentés lors d’une animation (les enfants ont pu les voir de près, mais pas assez longtemps à leur goût), un spectacle de mousquetaires qui les a inspirés pour un combat improvisé entre cousins, différents ateliers (jeux de société du Moyen-Âge, tirs à l’arbalète).

Bilan de cette journée : Les enfants ont pu découvrir un peu d’Histoire tout en suivant leurs envies. Ils se sont amusés et nous aussi ! En plus, cela nous a permis à tous d’apprendre.

Voici quelques photos supplémentaires :

              

*http://www.forteresse-salses.fr